Revue de presse

TROIS MAJORS DE PROMOTION ACADÉMIQUE AU CFAI

La rentrée a sonné au centre de formation des apprentis de l’industrie de Maxéville, l’un des huit sites du pôle de formation des industries technologiques.

La direction, Guillaume Bondant et Fanny Feller-Noris, avait réuni trois majors de promotion académique, jeudi, afin d’honorer leurs superbes résultats dans leurs filières respectives.

Tuteurs, lauréats et formateurs ont obtenu les félicitations de leurs pairs. Fanny Feller-Noris a remis un chèque cadeau à ces brillants apprentis (Bac Pro) fraîchement diplômés. L’occasion pour les formateurs de détailler l’excellence de leur parcours et pour les jeunes de vanter la qualité de leur formation.

Gabriel Frisson, après avoir obtenu un Bac Pro électricité à Toul, a intégré le CFAI en septembre 2014 pour finalement décrocher, en deux ans, un Bac Pro « pilote de ligne de production ».

JOBS À ADOPTER AU CFAI

Le slogan est connu… « Adopte un mec » inonde les écrans publicitaires. Surfant sur le phénomène, le CFAI de Maxéville a eu l’idée d’un forum à la fois unique et innovant. Et l’a baptisé « J’adopte un Job ! » De quoi interpeller et surtout attirer du monde. L’occasion aussi pour l’établissement d’ouvrir ses portes et faire découvrir les technologies de l’industrie du futur. A l’accueil, c’est donc le cousin rougeoyant de Jean-Mi, le robot facétieux de Thierry Ardisson, qui donnait le programme. Un menu alléchant passant par l’impression 3D de la tête Dark Vador, un simulateur de soudure - une compétence particulièrement demandée - ou encore par l’Oculus Rift, toujours en cours de développement.

Les olympiades des métiers

Le pôle formation des industries technologiques organisait ses troisièmes portes ouvertes samedi avec une belle affluence et « pas mal de nouvelles inscriptions » selon la directrice Fanny Feller-Noris. L’occasion pour les futurs apprentis de l’industrie de découvrir ateliers, salles de classe et les différents cursus : maintenance industrielle, électrotechnique, chaudronnerie et soudage, logistique, usinage et production, management de la production, études et conception, gestion des ressources humaines et e-learning. Des filières en alternance et des formations du CAP aux métiers de l’ingénieur qui ouvrent sur de belles perspectives de carrières avec l’assurance d’une insertion professionnelle rapide et de qualité, car les entreprises industrielles partenaires recrutent.

Premier forum emploi au CFAI

Quels sont les métiers qui recrutent ? C’est la première question à se poser quand on est à la recherche d’un job. C’est aussi le thème de l’un des ateliers de la première édition du Forum Emploi organisé par la ville de Maxéville qui a lieu a ce jeudi 21 avril au Centre de formation et d’apprentissage de l’industrie.

L’événement rassemble sans surprise des « acteurs » de secteurs de l’industrie, du bâtiment, de la restauration, du service à la personne, des centres d’appels… Bref, tous les secteurs « en tension ».

Les formations innovantes du CFAI

Ils préparent les Olympiades des Métiers au niveau interrégional. Maxime et Benoît sont en BTS maintenance au Centre de formation des apprentis de l’industrie (CFAI) et pas peu fiers de leur choix. « On ne regrette pas. Le CFAI nous offre une solide formation et, en entreprise, on acquiert de l’expérience professionnelle et, en plus, nous sommes payés », lâchent les deux apprentis qui se prennent au jeu des Olympiades.

Benoît fait son apprentissage à l’hôpital Saint-Charles et Maxime, au sein de l’équipe maintenance d’Auchan ! Deux autres jeunes sont venus profiter des équipements pour préparer les épreuves européennes !

Vente éphémère : Zabok

Les deux sociétés Zabok et I-Shouldn’t se sont associées le temps d’une journée à la maison de Myon. Catherine Guélin pour Zabok et Sylvie Hebrant pour I-Shouldn’t ont profité de la journée du samedi 5 mars pour présenter leurs produits et leurs nouvelles collections. Le lieu de l’événement n’a pas été choisi au hasard, car pour les deux femmes, « la maison de Myon est un endroit idéal et approprié pour mettre en valeur les deux marques. ».

SharePrint imprime sa marque

Installée depuis novembre 2013 sur près de 7 000 m2 sur le site Saint-Jacques II de Maxéville, la société SharePrint, nouvel étendard fédérateur et nouveau nom de Colin Frères Imprimeurs depuis janvier dernier, va fêter en 2016 ses cinquante ans d'impression made in Lorraine. Un demi-siècle d'impression où le média papier a toujours été le fer de lance du développement de l'entreprise familiale. Un support adapté aujourd'hui aux évolutions sociétales et technologiques du moment. Valeur ajoutée : la diversification technologique avec un parc de machines offset et numériques de dernière génération, qui demeurent les piliers de la société pilotée par les deux frères Gilles et Philippe Colin.

Pages