Message d'état

Fonctionne en mode maintenance.

Nos vidéos

Portrait vidéo d'Afludia

AFLUDIA est un Centre de Contacts ouvert 7J/7 et 24H/24.

Nous sommes implantés à Maxéville depuis la création de l’entreprise, il y a maintenant 10 ans.

M. ALLARD, président et fondateur d’AFLUDIA a développé la société permettant d’atteindre en 2017, l’effectif de 38 personnes. La structure est composée de 30 opérateurs qui se relaient sur deux centres opérationnels. Elle est complétée par 8 personnes, réparties sur les services : Informatique, Méthode, Administratif et Commercial.

Notre cœur de métier est la gestion de demandes de dépannage, pour des chauffagistes implantés au niveau national.

Notre seconde spécialité est la gestion d’appels d’urgence avec un risque imminent. Nous sommes connus et reconnus par les régies de Gaz et les régies d’Electricité pour la qualité de traitement de ces appels sensibles.

Nos clients évoluent dans des secteurs d’activité très variés et souvent multitechniques, le travail de nos opérateurs s’en trouve diversifié.

A l’origine, AFLUDIA était simplement, un Centre d’Appel mais notre activité a fortement évolué.

Aujourd’hui, nous nous définissons comme un Centre de Contacts : le téléphone n’est plus l’unique média de communication pour réceptionner une demande et transmettre de l’information ; Les demandes traitées pour nos clients proviennent également d’Emails, de pages Web ou de TéléAlarmes Techniques.

Nous réalisons, pour chaque client, un service sur mesure, en nous adaptant à leur organisation humaine et technique.

Nos clients apprécient le soutien technique déployé par nos services pour répondre à leurs besoins, les solutions innovantes et le partenariat solide sur lesquels ils peuvent s’appuyer pour la construction de leur projet.

2017 sera axées sur la mobilité. AFLUDIA a lancé un chantier important visant à proposer de nouvelles solutions digitales à ses clients.

La Zone d’Activité St Jacques est facile d’accès. Les employés d’AFLUDIA apprécient l’espace et la verdure que l’on y trouve.

Notre président, M. Allard est depuis toujours un membre de l’Association St Jacques Activité.

Elle permet de créer du lien entre les entreprises, de rencontrer ses voisins et de donner un visage humain à la zone d’activité.

Chez AFLUDIA, cela se retrouve dans nos choix de prestataires, un certain nombre de nos fournisseurs sont nos voisins. Enfin, la collaboration entre les entreprises membres de l’association, permet de mutualiser certains projets et leurs coûts

Atelier collectif "Alexis" : Comment rédiger un devis et une facture

Retour sur image d'un atelier collectif sur Saint-Jacques II. Alexis accueil quelques 2000 porteur de projets dans 8 établissements et propose également un ensemble d’ateliers collectifs thématiques s’appuyant sur une pédagogie pratique centré sur votre projet.

L’atelier “savoir rédiger un devis et une facture et disposer d’un modèle personnalisable” était animé par François DALLET, juriste pour Alexis et Pacelor, en charge de toutes les affaires juridiques et des formations à thématiques juridiques.

Les 16 participants, de différents projets comme un atelier de maintenance aéronautique, une boutique d’objet ancien avec une partie restauration, une pension pour chiens, une crèche, un couvreur, une paysagiste, étaient attentif aux recommandations de l’animateur concernant les pièges à éviter. En effet, en tant que futur professionnel, il faut suivre des règles pour éviter tout problème ultérieur faute de rédiger un devis conforme. Le devis comme la facture doit comporter des mentions obligatoires.

Après deux heures d’explications, d’informations, François DALLET a soumis un devis et des conditions générales de vente remplis de piège afin de tester l’acquis des participants.

Il s’avère que cet atelier et l’exercice proposé est un réel besoin pour ces futurs chefs d’entreprise quelque soit leur taille.

 

Portes Ouvertes au Pôle formation

Sur la zone de Saint-Jacques II, ce samedi 4 février a eu lieu les portes ouvertes du pôle de formation de Maxéville qui, chaque année, cherche ses 700 apprentis à la rentrée qui deviendront ses ouvriers, cadres et techniciens de demain.

Les rencontres se font avec les formateurs mais également avec les apprentis qui accueillent chaque famille venu découvrir la vie du centre. Et cette année, on peut découvrir de nouvelles machines comme un centre de tournage numérique du pôle mécanique et usinage, ainsi que des démonstrations avec des nouvelles technologies, s’enthousiaste Fanny FELLER-NORIS Directrice Générale.

D’ailleurs, une utilisation avec un casque de réalité virtuelle et augmentée qui plonge l’utilisateur dans un atelier de réalité virtuel était possible, ce dont Christophe CHOSEROT Maire de Maxéville a essayé sous l’explication de Malika, de schneider Electric.

Certains métiers de l’industrie n’arrivent pas à trouver de main d’oeuvre comme les soudeurs, tuyauteurs, usineurs même si l’industrie a beaucoup baissé en effectifs ces dernières années, elle continue cependant à embaucher. Les gens ont souvent une fausse image de ces métiers, ils restent sur une impression ancienne d’univers de clés à molette, d’huile,de bleus maculés et de raffut. Il suffit de visiter les ateliers pour se rendre compte que le changement est spectaculaire depuis quelques années. On travaille dorénavant avec des machines à impression 3D, bardées de capteurs, ultrapropres et silencieux vêtu de blouse blanche.

Pour en avoir le cœur net, une prochaine portes ouverte est prévu le 25 mars 2017 avec la même fourchette horaire de 8h30 à 12h30

Réunion mise en place Loi travail

A la maisonde l'entreprise sur Saint-Jacques II, dans le cadre de la mise en place de la loi travail qui présente de sérieux changement. Trois juriste, Virginie De Tugny, Laure Pastorino et Marion Rousseau, du Medef ont apporté ce jeudi 26 janvier  une vue plus concrète sur ce qui est appliqué et sur ce qui va être appliqué dans le courant de l’année.

Gwendoline Legros Déléguée Générale du Medef 54 depuis septembre 2016, qui a succédé à Jean-René Dubois qui lui même assurait l’intérim de son prédécesseur Gérard Leoutre, a donné quelques informations face à une salle comble réunissant plus de 70 personnes.

Le rôle du Medef est bien entendu de défendre les entreprises mais aussi les intérêts des entreprises notamment à travers des mandats aussi bien sur la partie juridictionnelle (tribunal du commerce, prud’homme).

Elle a également souligné que cette année, il y aura un renouvellement des mandats des prud’hommes qui a pour nouveauté la parité ce qui nécessitera 3 temps forts : la sélection qui aura lieu de mai à juin, une nomination en octobre et la prise de la fonction en 2018.

Ensuite, Patrick Sourin vice-président de ANDRH a pris la parole en faisant le résumé de leur première soirée inter-réseaux organisé le 19 janvier à campagnile à Nancy avec plus de 160 participants et 9 réseaux Nancéiens : ANDRH, APRO FIN, CGPME, CJD, Club TPE LORRAINE, DCF NANCY, EST’elle Executive et I PROPULSE

L’objectif de l’année prochaine est de monter à 12 réseaux.

La présentation sur la loi relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels a nécessité une présentation sous powerpoint d’une durée d’une heure et demie et qui a terminé par un verre de l’amitié.

loi travail

Zabok créateur de bijoux fantaisies

Portrait d'un adhérent de Saint-Jacques : ZABOK. Il y a d’autres voies que le salariat pour se développer. Michel et Isabelle Du Cray en font la démonstration depuis 2003. Cet ancien chef d’une entreprise d’informatique et son épouse très créative ont lancé cette année-là, Zabok, une marque de bijoux fantaisie « modulables et personnalisables à l’infini ». « Nous trouvions étrange que le monde du bijou soit passé à côté de la tendance de la personnalisation », explique le dirigeant de cette pépite qui recrute en permanence grâce à son concept de « bijou évolutif ».

CA : plus d’1 M€

Zabok emploie aujourd’hui 500 « conseillères » réparties dans toute la France, dont 6 personnes au siège à Maxéville, sur le site Saint-Jacques, où les bijoux sont conçus et où sont dispensées les formations. La production se trouve en Asie et en Europe. Le chiffre d’affaires dépasse le million d’€. Particularité : l’effectif compte très peu de salariés, les « conseillères » de la maison exercent une activité de VDI (Vendeur à domicile indépendant). Elles n’étaient que 50 à la création.

« Ventes privées »

Si Zabok dispose d’une boutique en ligne depuis 2015, plus de 13.000 followers sur son compte Instagram et 5000 sur sa page Facebook, c’est surtout grâce à la bonne vieille méthode « Tupperware » et ses réunions entre copines que l’entreprise s’est développée. C’est en effet principalement par le canal des « ventes privées » que les collections s’écoulent. « Pour comprendre le concept, il faut un moment d’intimité ».

Avantage : « Elles n’ont pas de comptabilité, ni formalités auprès de l’URSAAF. Nous nous en occupons. Elles sont affiliées au régime général ».

Complément de revenu

Pour les deux tiers, il s’agit d’un complément de revenu ou de retraite. Pour d’autres, c’est leur activité principale. Les rémunérations vont de 300 € à 4.000 € par mois. « Tout dépend de son investissement, du nombre de réunions organisées… Le turnover est important. Nous sommes constamment à la recherche de conseillères. Quand nous les recevons, nous leur demandons ce qu’elles veulent, c’est à elles de fixer leur objectif à partir duquel nous déterminons un plan de formation. Nous sommes très souples », explique Michel Du Cray. « ».

« Certaines sessions se font par vidéoconférence. L’univers est sympa, on peut laisser libre cours à sa créativité, les conseillères ont beaucoup de latitude pour organiser leur vente », précise Catherine Guelin, responsable clientèle.

www.zabok.fr

2017 Galette des rois

Mercredi 18 janvier 2017
 
L'association Saint-Jacques Activités a organisé sa traditionnelle galette des Rois en choisissant cette année le restaurant libre-service la K'antine, tenu par Jean-Claude WANEUKEM, situé au 132 rue André Bisiaux à Maxéville.
La présidente Marie-Josée DAVANZO a exprimé ses voeux auprès des adhérents présents en annonçant que l'association travaillait sur une nouvelle communication pour les adhérents et futurs adhérents ; une plaquette explicative fera son apparition prochainement.
Un projet de forum interentreprises est à l'étude afin de se connaître, de connaître les compétences de ses voisins, d'échanger et de communiquer.
Un projet avec la métropole, qui permettra une aide humaine dans les tâches de l'association, est en cours de finalisation.
Le projet de mutualiser un service de déneigement est en cours de développement.
Christophe CHOSEROT, maire de Maxéville, a pris la parole pour annoncer son soutien aux entreprises et donner quelques informations comme l'arrivée du groupe Saint-Christophe sur la zone entre Eurofins et Eccologia, le carrefour où se trouve le petit rond point qui devrait être revu, et la question du cheminement pour les piétons qui nécessite encore du travail.

 

Pages