Message d'état

Fonctionne en mode maintenance.

TROIS MAJORS DE PROMOTION ACADÉMIQUE AU CFAI

La rentrée a sonné au centre de formation des apprentis de l’industrie de Maxéville, l’un des huit sites du pôle de formation des industries technologiques.

La direction, Guillaume Bondant et Fanny Feller-Noris, avait réuni trois majors de promotion académique, jeudi, afin d’honorer leurs superbes résultats dans leurs filières respectives.

Tuteurs, lauréats et formateurs ont obtenu les félicitations de leurs pairs. Fanny Feller-Noris a remis un chèque cadeau à ces brillants apprentis (Bac Pro) fraîchement diplômés. L’occasion pour les formateurs de détailler l’excellence de leur parcours et pour les jeunes de vanter la qualité de leur formation.

Gabriel Frisson, après avoir obtenu un Bac Pro électricité à Toul, a intégré le CFAI en septembre 2014 pour finalement décrocher, en deux ans, un Bac Pro « pilote de ligne de production ».

Depuis le 1er septembre, il est embauché en CDI dans l’entreprise Albany à Commercy où il a suivi sa formation.

Clément Conte a choisi, après un bac ES, de se tourner vers le métier d’outilleur à la suite d’une visite aux portes ouvertes du CFAI de Saint-Dié. « L’apprentissage et la recherche de la précision dans ce métier m’ont attiré », explique ce jeune qui veut poursuivre sa formation dans la même entreprise et décrocher un BTS « conception des processus de réalisation de produits » (CPRP).

Julien Raimond présentait le parcours le plus atypique. « Après un BP de coiffure et deux années en tant que salarié dans ce domaine, j’ai envisagé une reconversion professionnelle. J’ai sollicité l’entreprise Nestlé Watters à Vittel pour effectuer un bac maintenance des équipements industriels. Le métier m’intéresse énormément. Je me suis épanoui et je souhaite continuer en BTS. »

La preuve que le CFAI permet une très bonne approche du métier avec d’un côté des formateurs qui viennent tous du monde professionnel et de l’autre une entreprise qui forment les jeunes et offrent une expérience professionnelle idéale. Et un taux de réussite aux examens de 86 % !

Sujets similaires

SharePrint imprime sa marque

Installée depuis novembre 2013 sur près de 7 000 m2 sur le site Saint-Jacques II de Maxéville, la société SharePrint, nouvel étendard fédérateur et nouveau nom de Colin Frères Imprimeurs depuis janvier dernier, va fêter en 2016 ses cinquante ans d'impression made in Lorraine. Un demi-siècle d'impression où le média papier a toujours été le fer de lance du développement de l'entreprise familiale. Un support adapté aujourd'hui aux évolutions sociétales et technologiques du moment. Valeur ajoutée : la diversification technologique avec un parc de machines offset et numériques de dernière génération, qui demeurent les piliers de la société pilotée par les deux frères Gilles et Philippe Colin.

Mercier-David fête ses 30 ans

mercier davidMercier-David, fabricant et poseur de menuiseries PVC à Saint-Jacques II à Maxéville, souffle ses trente bougies cette année.
L’entreprise de 100 salariés est positionnée sur le haut de gamme et revendique leur fidélité au métier d’origine de l’entreprise : la menuiserie artisanale.
Ce positionnement sur ce créneau se traduit par une attention obsessionnelle à la qualité de la quincaillerie et l’obtention des meilleures performances nationales sur leurs fenêtres en résistance au vent, et  en imperméabilité à l’air et à l’eau.
L’entreprise va d’ailleurs au-delà de la décennale pour garantir gratuitement 10 ans l’intégralité de ses produits, déplacement pièces et main d’oeuvre.