Message d'état

Fonctionne en mode maintenance.

JOBS À ADOPTER AU CFAI

Le slogan est connu… « Adopte un mec » inonde les écrans publicitaires. Surfant sur le phénomène, le CFAI de Maxéville a eu l’idée d’un forum à la fois unique et innovant. Et l’a baptisé « J’adopte un Job ! » De quoi interpeller et surtout attirer du monde. L’occasion aussi pour l’établissement d’ouvrir ses portes et faire découvrir les technologies de l’industrie du futur. A l’accueil, c’est donc le cousin rougeoyant de Jean-Mi, le robot facétieux de Thierry Ardisson, qui donnait le programme. Un menu alléchant passant par l’impression 3D de la tête Dark Vador, un simulateur de soudure - une compétence particulièrement demandée - ou encore par l’Oculus Rift, toujours en cours de développement. Une fois assis, casque » VR » vissé sur la tête et écouteurs sur les oreilles, le visiteur est embarqué dans un voyage en trois dimensions mis en forme par une caméra 360°. De quoi prendre les commandes d’une réalité virtuelle… Plus vraie que nature ! A quelques mètres de là, Fabien et Olivier Daanen sont à l’entraînement dans le domaine de la mécatronique. Ils s’échauffent avant de prendre la direction de Göteborg. Là-bas, les deux frangins feront partie de l’équipe qui représentera la France.

Mais ce forum était surtout l’occasion pour les jeunes à la recherche d’un job ou d’une formation d’entrer en contact avec une vingtaine d’entreprises, celles n’ayant pu se déplacer avaient leurs offres affichées sur un tableau. Des sociétés avec lesquelles le CFAI est régulièrement en contact et entretient d’excellents rapports. Saint-Gobain, Spie-Est, Eiffage Services, ErDF, Delipapier… Les possibilités étaient nombreuses pour les jeunes, parfois accompagnés d’un parent, ou pour les personnes ayant fait le choix d’une reconversion. « Nous recherchons, en alternance, des BTS électrotechnique et des bacs pros maintenance des équipements industriels. Cela nous permet de façonner des jeunes à nos métiers et de les rendre très rapidement opérationnels dans le secteur du gaz. D’ailleurs, on ne rentre chez nous quasiment que par l’alternance », expliquaient les représentants de GRT Gaz.

Durant tout l’après-midi, le parking du centre de formation n’a pas désempli, preuve que le concept a atteint sa cible… Tous voulaient adopter un job !

Sujets similaires

SharePrint imprime sa marque

Installée depuis novembre 2013 sur près de 7 000 m2 sur le site Saint-Jacques II de Maxéville, la société SharePrint, nouvel étendard fédérateur et nouveau nom de Colin Frères Imprimeurs depuis janvier dernier, va fêter en 2016 ses cinquante ans d'impression made in Lorraine. Un demi-siècle d'impression où le média papier a toujours été le fer de lance du développement de l'entreprise familiale. Un support adapté aujourd'hui aux évolutions sociétales et technologiques du moment. Valeur ajoutée : la diversification technologique avec un parc de machines offset et numériques de dernière génération, qui demeurent les piliers de la société pilotée par les deux frères Gilles et Philippe Colin.

Mercier-David fête ses 30 ans

mercier davidMercier-David, fabricant et poseur de menuiseries PVC à Saint-Jacques II à Maxéville, souffle ses trente bougies cette année.
L’entreprise de 100 salariés est positionnée sur le haut de gamme et revendique leur fidélité au métier d’origine de l’entreprise : la menuiserie artisanale.
Ce positionnement sur ce créneau se traduit par une attention obsessionnelle à la qualité de la quincaillerie et l’obtention des meilleures performances nationales sur leurs fenêtres en résistance au vent, et  en imperméabilité à l’air et à l’eau.
L’entreprise va d’ailleurs au-delà de la décennale pour garantir gratuitement 10 ans l’intégralité de ses produits, déplacement pièces et main d’oeuvre.